La Cabane de Lautrec

Location saisonnière à Claouey

Tarifs

A la semaine

Avril à juin + septembre : 500 €

Juillet / août : 1000 €

Octobre à mars : 400 €

A la nuit

(sauf juillet et août)

Octobre à mars : 68 €/nuit

Avril à juin + septembre : 85 €/nuit

Possibilité draps, serviettes... 50 €

Taxe de séjour

1,30 € par nuit et par personne à partir de 18 ans

Site créé par

Site créé par
Presqu'île and Co.

Maison à louer à Claouey : La Cabane de Lautrec

La Cabane de Lautrec, maison à louer à Claouey

A la recherche d’une maison à louer à Claouey pour les vacances ? Bienvenue à la Cabane de Lautrec !

 

A 15 minutes du Cap Ferret et de l’océan atlantique, la Cabane de Lautrec allie le style cabane de pêcheur au confort d’une maison, en plein cœur du Bassin d’Arcachon.

Dans un écrin de verdure, cette maison à louer à Claouey (sur la presqu’île de Lège Cap-Ferret) est à 5 minutes à pied des commerces et services (*), mais à l’abri des bruits de circulation. Voici un lieu idéal pour se ressourcer avec la plage au bout de la rue et le port ostréicole de Claouey à 500 m. Les plages océanes, à 5 km, sont accessibles en vélo via des pistes cyclables et des petites routes tranquilles. Nous mettons à cet effet des vélos à disposition gratuitement (deux peuvent être équipés de siège enfant).

Au calme, dans un jardin privatif commun à deux maisons (séparation avec des claustras), la Cabane de Lautrec se compose d’une chambre avec un lit deux personnes, d’un salon (couchage pour deux personnes), d’une cuisine, d’une salle à manger et d’une grande salle de bain, avec douche italienne toute neuve.
Sur demande, prêt (gratuit) d’accessoires pour bébé : lit parapluie, baignoire, transat, chaise haute…

 

Une maison à louer à Claouey entièrement équipée 

La maison est entièrement équipée : plaque de cuisson, hotte aspirante, réfrigérateur-congélateur, four, micro-ondes, lave-vaisselle, lave-linge, machine à café, bouilloire, vaisselle, TV satellite, Wi-Fi, lecteur DVD, aspirateur, fer et table à repasser…

Couettes, alèses et oreillers sont fournis. Le linge de maison est fourni en option sur demande (50 €).

La Cabane de Lautrec a bénéficié d’une importante rénovation en 2015, au cours de laquelle l’isolation a notamment été refaite entièrement pour davantage de confort, été comme hiver (double-vitrage, chauffages neufs…). La salle de bain a été refaite en 2017.

 

Dans le jardin : table et chaises, grand parasol, barbecue WEBER, plancha, bains de soleil, éclairages extérieurs. Vélos et table de ping-pong sont à disposition.

La Cabane de Lautrec accepte les animaux sous certaines conditions (nous consulter). Possibilité de se garer dans le jardin.

 

(*) supermarché, boulangerie, tabac-presse, station-service, distributeur, coiffeur, office de tourisme, Poste…

 

 

TARIFS

A la semaine : avril à juin + septembre : 500 €  ; juillet / août : 1000 € ;
octobre à mars : 400 €.

A la nuit (sauf juillet et août) : octobre à mars : 68 €/nuit, avril à juin + septembre : 85 €/nuit.

Fourniture du linge de maison (housses de couette, draps, taies, torchons, linge de bain…) : + 50 €.

Taxe de séjour : 1,30 € par nuit et par personne à partir de 18 ans.

Arrivée : à partir de 16 heures, départ : avant 10 heures. 

Disponibilités et réservations

Contacts et renseignements

 

 

POUR REJOINDRE CLAOUEY

En voiture : depuis la rocade de Bordeaux… Sortie 10, direction Martignas, Lège-Cap-Ferret.

 

En train : gare de Bordeaux Saint-Jean où des bus (ligne 601) rejoignent les villages de la Presqu’île
tout au long de la journée.

En avion : aéroport de Bordeaux-Mérignac depuis lequel le réseau TCB permet de rejoindre le centre de Mérignac
où récupérer le bus 601 pour Lège-Cap-Ferret.

 

 

Le Canon, un village de pêcheurs… très pop !

Le Canon, Cap Ferret

Le Canon se distingue par sa jetée qui offre un superbe panorama sur le Bassin d’Arcachon.

 

C’est sans conteste l’un des plus beaux villages de pêcheurs de la Presqu’île du Cap-Ferret. Lors d’un séjour, pas de doute, un détour par Le Canon s’impose !

Un drôle de nom qui s’explique par la présence d’un véritable canon de marine placé devant la mairie. En contrebas, la jetée où les pêcheurs sont souvent nombreux à jeter leur ligne. Mais Le Canon est avant tout l’un des meilleurs points de vue de la Presqu’île offrant un panorama magnifique sur le Bassin d’Arcachon.

Le long de la plage, un dédale de charmantes cabanes ostréicoles multicolores raviront les amateurs.

 

 

Le Canon et son festival pop

Lors du festival des « Plages pop », en juillet, les abords de la plage du Canon se transforment en espace de concerts (gratuits), grâce à un partenariat entre la municipalité de Lège Cap Ferret et Bordeaux Rock (www.bordeauxrock.com) qui fait venir pour l’occasion la fine fleur de la pop.

 

Festival des Plages pop au Canon.

Les Plages pop au Canon, édition 2014.

 

 

 

La Presqu’île du Cap-Ferret à vélo

Cap-Ferret à vélo

Rallier Claouey au Cap-Ferret en vélo, rien de plus simple avec les pistes cyclables.

 

Découvrir le Cap-Ferret à vélo, ça vous tente ? Alors vous allez vous régaler ! Avec plus de 50 km de pistes cyclables, la Presqu’île de Lège Cap-Ferret offre un site idéal pour la pratique du vélo. C’est surtout une manière originale de découvrir la Presqu’île, en traversant de superbes paysages, le long du Bassin et des pins, ou à travers les villages ostréicoles. Relier Claouey au Cap-Ferret, rejoindre les plages de l’océan… autant de balades d’une beauté à couper le souffle. Et côté pratique, le cyclotourisme offre un excellent moyen d’éviter les bouchons l’été !

Il est possible de télécharger la carte des pistes cyclables sur le site de la municipalité de Lège Cap-Ferret. Elle est aussi disponible à l’office de tourisme de Claouey, situé à deux pas de la Cabane de Lautrec.

L’ensemble du Bassin d’Arcachon compte 220 km de pistes cyclables. Autant dire que les amateurs de vélo ont de quoi faire ici de belles balades. Besoin d’idées ? Pas de souci, le site de promotion du Bassin d’Arcachon propose plusieurs idées de parcours, parmi lesquels un circuit reliant Claouey à l’océan.

 

 

Andernos : une belle balade

La jetée d'Andernos

Dès les beaux jours, à Andernos, l’esplanade de la jetée attire les visiteurs.

 

Andernos-les-Bains est située à 11 km de Claouey et, je dois l’avouer, c’est une commune qui figure au palmarès de mes endroits préférés du Bassin.

Qu’on y flâne sur le boulevard de la plage ou le long de la jetée de 232 m (la plus longue de France !), qui offre un panorama splendide sur le Bassin, avec dans le viseur Arcachon jusqu’au Cap-Ferret, voilà un endroit où je ne me lasse jamais d’aller. Juste pour le plaisir d’une balade. Et côté shopping, ses nombreuses boutiques offrent un large panel où faire ses emplettes.

 

Andernos jetée

Andernos bénéficie de la jetée la plus longue de France. De jour comme de nuit, elle est splendide à parcourir.

 

L’été, le moment incontournable d’Andernos demeure le festival Jazz en Liberté qui attire une foule d’amateurs toujours plus compacte. Durant trois jours, les pointures du genre se relaient lors de concerts en plein air et gratuits.

En 2014, l’ancien directeur musical de James Brown était en tête d’affiche pour un concert aux sonorités résolument funk. Ambiance garantie sur l’esplanade de la jetée ! Pour son édition 2015, le festival se déroulera du vendredi 24 au dimanche 26 juillet.

 

Andernos esplanade de la jetée

Voilà un de mes moments préférés, un petit verre sur l’esplanade de la jetée !

 

Mais ce n’est pas tout ce qu’il y a à découvrir à Andernos, il faut aussi citer ses vestiges gallo-romains datant du IVe siècle, la Maison Louis David et le très joli parc qui l’entoure, ainsi que le petit musée de l’huître, où des visites sont organisées. L’occasion de découvrir la particularité du métier d’ostréiculteur.

Pour revenir à Toulouse-Lautrec (encore lui !), le peintre a résidé à Andernos en villégiature, tout comme l’actrice Sarah Bernhardt, avant et après son amputation à Bordeaux.

 

Andernos plage

La plage d’Andernos-les-Bains…

 

L’Herbe : un petit coin de paradis

L'Herbe

Depuis l’escalier surplombant le village de L’Herbe, la vue est époustouflante…

C’est l’un des sites incontournables où flâner sur la Presqu’île de Lège-Cap-Ferret. A 10 minutes de Claouey, le village de L’Herbe, inscrit à l’inventaire des sites pittoresques depuis 1981, est des plus typiques grâce à son chapelet de cabanes ostréicoles aux couleurs chatoyantes. Des façades de bois peintes en jaune, vert, outremer, vermillon… offrent un cachet unique à ce site digne d’une carte postale.

plage de l'herbe vignette

Une plage de sable fin…

A chaque détour de ruelles qui mènent à la plage, tout rappelle, ici, la typicité d’un véritable village de pêcheurs comme on en trouvait autrefois autour du Bassin.

cabane l'herbe vignette (2)

Les cabanes de L’Herbe, avec au bout la plage…

Outre ces cabanes authentiques, la plage de sable fin et la vue exceptionnelle depuis l’escalier qui surplombe le village, la chapelle de la « Villa algérienne » est l’une des curiosités à y découvrir. Inscrite à l’inventaire des monuments historiques, remarquable de part son style mauresque et son emplacement sur le front de mer, elle constitue le dernier vestige de la villa qui fut détruite dans les années 60. Autre particularité : son clocher doté dune croix et d’un croissant. Une messe (catholique) y est pratiquée, en juillet et août, le vendredi à 11 heures.

villa algérienne carte postale ancienne L'Herbe vignette

Carte postale ancienne de la « Villa algérienne » dont ne subsiste, aujourd’hui que la chapelle.

 

Toulouse-Lautrec : un peintre à la mer !

ToulouseLautrec sur son bateau

Toulouse-Lautrec, sur son bateau, n’hésitait pas à se baigner tout nu au milieu du Bassin ! (Droits réservés. Bibliothèque nationale de France)

 

Impossible d’avoir une maison de style cabane de pêcheur, située avenue Toulouse-Lautrec, sans évoquer ce peintre majeur du XIXe siècle, surtout lorsqu’on sait l’attachement qu’il avait pour le Bassin d’Arcachon.

Bien que natif du Tarn (où le peintre à un musée dédié), Henri de Toulouse-Lautrec découvre dès l’enfance les rives arcachonnaises. Il faut dire que dans la famille les attaches girondines sont fortes. Tout d’abord avec son oncle, Ernest Pascal, qui sera préfet de la Gironde de 1873 à 1876.

 

tombe de Toulouse Lautrec

Tombe de Toulouse-Lautrec à Verdelais, en Gironde. (DR. Source Wikipédia)

 

La mère du peintre achètera plus tard le château de Malromé à Saint-André-du-Bois, où le peintre finira ses jours, à l’âge de 37 ans. Il est depuis inhumé, à proximité, dans le cimetière du village de Verdelais (tout comme sa mère), où sa tombe est devenue pour tous les amoureux du peintre un lieu de pèlerinage.

 

Toulouse-Lautrec en vacances

Sylvain Smague explore dans cet ouvrage l’attachement du peintre pour le Bassin. (DR)

 

Son amour du Bassin d’Arcachon est au cœur du passionnant livre de Sylvain Smague, « Toulouse-Lautrec en vacances, Bassin d’Arcachon – Château de Malromé » aux éditions L’Horizon chimérique. Dans cet ouvrage richement documenté et illustré – Prix de l’Académie du Bassin d’Arcachon en 2014 -, l’auteur explore les liens du peintre avec le Bassin, où il aimait se baigner et naviguer.

C’est à un véritable travail de fourmi auquel s’est livré Sylvain Smague, via plus de douze ans de recherches, et je recommande la lecture de ce livre à quiconque s’intéresse à la vie de Toulouse-Lautrec. Voilà, en effet, une manière tout à fait différente de découvrir l’artiste qui apparaît ici sportif et gai, bien loin de l’image de débauche qui lui est souvent associée.

 

Muezzin

Fantasque, Lautrec ne passait pas inaperçu sur le Bassin, comme ici déguisé en muezzin. (DR. Source «Toulouse-Lautrec en vacances» de Sylvain Smague)

 

Ce pan méconnu de l’existence du peintre est aussi évoqué dans le livre « Le Bassin d’Arcachon, Paradis des peintres (1820-1850) » de Jacques Sargos (éditions L’Horizon chimérique). On y rappelle la « vie solaire, heureuse, sportive » que mène Toulouse-Lautrec sur le Bassin, naviguant entre Arcachon et Taussat, « et son programme habituel à Arcachon: « bateau, manger, dormir »… ».

Toutefois, si Toulouse-Lautrec venait régulièrement sur le Bassin, rien n’atteste de sa présence sur la Presqu’île du Cap-Ferret… où juste une avenue porte aujourd’hui son nom.

 

VUE DU BASSIN D'ARCACHON PRISE DE L'AVANT DU YACHT COCORICO

Henri de Toulouse-Lautrec, « Vue du Bassin d’Arcachon prise de l’avant du yacht « Cocorico » « . (DR. Source musée Toulouse-Lautrec d’Albi)

Monsieur-Paul-Viaud,-Taussat,-Arcachon Toulouse-Lautrec

« Paul Viaud à Taussat », Toulouse-Lautrec (DR. Source www.toulouse-lautrec-foundation.org).

 

 

 

Le phare du Cap-Ferret

Le phare vignette

Le phare est le site incontournable du Cap-Ferret.

258 marches, voilà ce qu’il vous faudra gravir pour vous hisser au sommet du phare du Cap-Ferret. Du haut de ses 57 mètres, cet édifice majestueux se mérite.

vue du phare du Ferret

Le Ferret depuis le phare.

Ce petit effort consenti, le visiteur se verra amplement récompensé : le phare offre de loin la plus belle vue sur l’ensemble de la presqu’île de Lège-Cap-Ferret mais aussi sur la rive sud du Bassin où s’affichent Arcachon, bien sûr, mais aussi la dune du Pilat.

vue du phare

Les 57 m de hauteur du phare offrent une vue imprenable.

Le phare du cap-ferret (1)

Le phare est doté d’une optique tournante.

Une vision panoramique à 360° qui en met plein les yeux avec, d’un côté, le Bassin d’Arcachon et, de l’autre, l’océan atlantique. De quoi faire – plus encore – prendre conscience combien cette presqu’île est, de par sa géographie même, irrémédiablement liée aux espaces marins.

vue du phare de la dune du pyla

Vue sur la Presqu’île, Arcachon, ou encore la dune du Pilat (ici à droite)…

vue du phare océan

… Jusqu’à l’océan, démonstration de la situation géographique unique de la Presqu’île.

 

 

L’île aux oiseaux : perdue au milieu du Bassin

île aux oiseaux

Les cabanes tchanquées sont devenues le symbole de l’île aux oiseaux.

 

Cet îlot paradisiaque perdu au milieu du Bassin d’Arcachon tient son nom des nombreux oiseaux qui y trouvent refuge. Il a aussi pour symbole les cabanes tchanquées, ces constructions de bois sur pilotis. Par temps clair, on aperçoit l’île depuis la plage et le port de Claouey. Totalement soumise au gré des marées, l’île voit sa circonférence passer de 5 à 16 km selon le niveau de la mer.

 

 

l'ile aux oiseaux

Sur l’île, de petites cabanes de bois et une végétation sauvage entourées de sable.

 

l'ile aux oiseaux

Un petit coin de paradis…

 

L’île aux oiseaux est difficilement accessible en bateau. Il faut avoir une marée très favorable, avec un fort coefficient pour s’y aventurer. Ceux qui y habitent connaissent les combines. Mais ce coin de paradis vaut vraiment le détour.

Des balades en mer autour de l’île sont organisées au départ du Cap-Ferret, d’Andernos et d’Arcachon.

 

ile aux oiseaux

On aperçoit, dans le fond les cabanes tchanquées typiques de l’île.

île aux oiseaux

L’île aux oiseaux, c’est avant tout une nature sauvage et sauvegardée.

ile aux oiseaux

Même à ses pieds, l’île offre toute sa beauté.

 

Au commencement Les Gardères…

mamie

Mon arrière-grand-mère avec ma mère et mon oncle à Claouey.

A Claouey, l’histoire de La Cabane de Lautrec est intrinsèquement une affaire de famille.

Le mieux est de présenter les protagonistes depuis leur arrivée ! Mon arrière-grand mère habitait de l’autre côté, à Arcachon. Sur la photo, elle est avec ma mère (Monique Baret-Bouscarrut née Gardères) et mon oncle (Raymond Gardères).

maturin

Mathurin, pêcheur à Arcachon.

 

Voici la photo de mon arrière-grand-père. Un pêcheur du Bassin, à Arcachon.

Comme disait mon arrière-grand-mère : « Fais comme Mathurin, ne t’occupe de rien ». Apparemment, à part la pêche, il n’avait pas beaucoup de préoccupations..!

 

 

La Cabane de Lautrec : trois générations à Claouey

Construction de la Cabane de Lautrec, Claouey

Lors de la construction de la Cabane de Lautrec, à Claouey, dans les années 60.

 

C’est au cours des années 60, à Claouey, que la future Cabane de Lautrec a été construite. Ses artisans ? Les grands-pères maternel et paternel ainsi que le père de Patrice, aujourd’hui propriétaire des lieux.

A l’époque, Patrice n’est pas encore né et ce projet vise à offrir à ses jeunes parents un espace où résider lors des visites familiales à Claouey.

Du bois à foison et beaucoup d’huile de coude feront le reste !

La cabane bénéficie alors d’une chambre, d’une cuisine et d’un salon. La salle de bain, elle, sera construite une vingtaine d’années plus tard.

 

De nouveaux travaux en 2015 pour plus de confort

50 ans après sa construction, en 2015, de nouveaux travaux ont été menés par Patrice, afin d’offrir davantage de confort et de fonctionnalité. Avec notamment la réfection de la toiture, l’isolation des murs et la pose de doubles vitrages qui permettent de conserver la chaleur l’hiver et la fraîcheur lors des périodes de canicule. Une grande baie vitrée a également remplacé une ancienne fenêtre. Et un bardage en bois naturel, dans le style de ceux qui garnissent les cabanes ostréicoles, remplace l’ancien bardage… en acajou !

Ne lui manquait plus qu’un nom. Ce sera « La Cabane de Lautrec », en référence à l’avenue Toulouse-Lautrec où elle se situe. Et en clin d’œil au peintre qui aimait tant naviguer sur le Bassin d’Arcachon.